Le taux vibratoire du covid-19

Le Coronavirus d’un point de vue quantique

(Auteur inconnu)

 

La physique quantique c’est le comportement des atomes, des particules, et du rayonnement électromagnétique qui s’en dégage. La terre, les végétaux, les animaux, les cristaux et tous les êtres vivants sont de nature quantique…

 

Chez l'être humaine le taux vibratoire peut varier d’un individu à l’autre en fonction de son environnement, son humeur, son stress, ses maladies, ses pensées, ses fréquentations et selon l’importance qu’il accordera à son corps, son esprit et à son émotionnel…

 

Le taux vibratoire : c’est l’énergie vibratoire qui se dégage de la matière, son rayonnement énergétique.

 

Comme tout est quantique, le Covid-19 a lui aussi un taux vibratoire.

 

Alors j’ai mesuré le taux vibratoire de la grippe saisonnière et du Coranavirus (Covid-19) sachant que le taux vibratoire se mesure en unités Bovis.

 

Voilà ce que j’ai trouvé :

 

La grippe saisonnière vibre à 70 000 unités Bovis.

Le Coronavirus (Cavid-19) vibre à 170 000 unités Bovis.

 

Ce qui veut dire que le Coronavirus (Covid-19) vibre très haut, deux fois plus que la grippe saisonnière, donc est deux fois plus contagieux, avec les complications que nous connaissons.

 

Pour vous donner une idée voici le taux vibratoire, en moyenne des êtres humains.

 

Les enfants vibrent plus haut que les adultes, aux alentours de 250 000 unités Bovis donc ils ont peu de risque de contagion (sauf, s’ils en sont déjà malades ou en convalescence leur taux vibratoire est bas, ils peuvent devenir des personnes à risque).

 

Les personnes âgées vibrent en moyenne, aux alentours de 90 000 unités Bovis (donc personnes à risques).

 

Les personnes obèses ou en surpoids vibrent bas, 110 000 unités Bovis… (donc à risque)

 

Les personnes qui sont déjà porteuses d’une maladie vibrent bas entre 40 000 - 60 000 unités Bovis. (donc à haut risque).

 

Les cancéreux encore plus bas 20 000 unités Bovis. (à très haut risque).

 

Les fumeurs ou les personnes qui consomment beaucoup d’alcool vibrent bas, 110 000 unités Bovis. (donc à risque).

 

Les personnes (enfants compris) qui mangent beaucoup de viande vibrent bas, entre 110 000 et 130 000 unités Bovis. (donc à risque).

 

Maintenant, c’est une moyenne… Si une personne a déjà pris conscience qu’elle n’est pas seulement un corps de matière, le taux vibratoire peut varier à la hausse même pour une personne âgée.

 

Ça vous donne déjà une petite idée. Pourquoi certaines personnes vont être des porteurs sains. Le virus n’aura aucune influence sur eux, si leur taux vibratoire est au-dessus de 170 000 unités Bovis. Par contre, elles auront la possibilité de le transmettre.

 

Les autres personnes qui vibrent en dessous de 170 000 peuvent développer la maladie même si elles sont en bonne santé en apparence.

 

Une infirmière qui a commencé à soigner des personnes atteintes du Coronavirus, avec un taux vibratoire à 230 000 unités Bovis, a très peu de chance de l’attraper. Par contre si après quelques jours, elle ne fait plus attention à son alimentation, manque de sommeil, est stressée, ne voit plus que des personnes malades, elle va très vite descendre à 100 000 unités Bovis et devenir une personne elle aussi à risque.

 

La question qui vient : Comment pouvons-nous augmenter notre taux vibratoire pour passer au-delà de la barre des 170 000 unités Bovis, afin d’éviter d’être une personne à risque ?

Comment augmenter son taux vibratoire

Pour ça, nous devons travailler sur notre épigénétique.

 

L’épigénétique c’est l’étude de la modification de l’expression de nos gènes en fonction de notre environnement direct.

 

Sachant que nos gènes constituent seulement 2% de notre ADN codant.

 

Les 98% de L’ADN restant sont directement responsables de l’expression de ces 2% d’ADN codant.

 

Et l’activité des 2% est directement influencée par notre environnement, notre mode de vie, nos habitudes et nos pensées…

 

En conclusion : nos émotions supérieures, que sont l’amour inconditionnel, la gratitude, l’inspiration, la compassion, la liberté, peuvent conduire à la création de nouveaux gènes qui vont fabriquer de nouvelles protéines saines, qui à leur tour vont agir sur la structure et le fonctionnement de notre corps et ainsi influencer notre état de santé et notre vie au quotidien.

 

Notre corps est constitué de 96% d’énergie.

 

Nous percevons notre environnement que de manière incomplète et déformée. Il convient d’inscrire dans notre esprit que ce n’est pas parce que nous ne percevons rien que ça n’existe pas.

 

Les scientifiques commencent seulement à admettre qu’il existe un champ d’énergie dans notre corps et qu’il est calqué sur notre corps physique, mais ils ont très peu de connaissance sur le sujet.

 

N’oublions pas une chose, notre esprit, nos pensées agissent elles aussi sur l’environnement et la matière. Maintenant, à nous de prendre conscience de tout ça et de changer ce monde… C’est nous qui créons le monde dans lequel nous vivons, personne d’autre.

 

Ce monde d’aujourd’hui est à l’image de notre chaos intérieur.

 

Rassurez-vous, il n’y aura pas de fin du monde mais la fin d’un monde, maintenant libre à nous de savoir si nous voulons en faire partie ou pas… Il ne tient qu’à nous de le changer.

 

Quelles vont être nos pensées, nos attitudes dans les prochaines semaines… Ces pensées détermineront l’avenir de nos enfants…